Topo-Guide : Descente du Canyon de Blenière dans le Jura

Voici une petite descente de canyon aérienne et rapide dans le Jura, dans la partie terminale d’un ruisseau temporaire dominant Saint-Claude, qu’il fait bon parcourir en moyennes eaux après de petites pluies : la descente du canyon de la Blenière.

Topo-Guide : Descente du Canyon de Blenière dans le Jura

Topo-Guide : Descente du Canyon de Blenière dans le Jura

 

 

La Descente du Canyon de la Blenière dans le Jura

SITUATION

  • Département : Jura
  • Communes : Saint-Claude
  • Affluent rive gauche de la Bienne au nord de Saint-Claude
  • Carte I.G.N. 1/25000 N°3328 Ouest Saint-Claude

DIMENSIONS

  • Longueur : 400 m
  • Altitude de départ : 530 m
  • Altitude d’arrivée : 420 m
  • Dénivelé : 110 m

 

ACCÈS

De Saint-Claude, prendre la D437 direction Saint-Laurent. 500 mètres après la sortie de l’agglomération (panneau barré), prendre à droite la route des Champs de Bienne, puis au 1er chemin à droite après le passage à niveau garer le véhicule sur le parking goudronné. Emprunter ce chemin jusqu’au pont des Cheneviers, puis poursuivre en remontant le sentier de randonnée RG de la Bienne jusqu’au départ de la descente. On croise alors la cascade de la Vouivre à la montée, qu’on laisse pour accéder au départ quelques dizaines de mètres plus haut.

La course terminée, remonter RD au pied de la dernière cascade pour rejoindre le sentier de randonnée emprunté à la montée.

 

CARACTÈRE AQUATIQUE

Ruisseau temporaire totalement sec en belle saison, à l’exception de quelques vasques croupies et souvent contournables.

Intéressant et conseillé après de petites pluies.

En hautes eaux se méfier de la partie terminale exposée. Les bassins rencontrés au pied de chaque cascade sont généralement modestes et peu profonds (pas de nage, pas de sauts).

 

ENGAGEMENT – DIFFICULTÉS

Les3 premières cascades sont peu encaissées, échappatoire possible à la cascade de la Vouivre. La partie terminale, très belle et assez aérienne demande une bonne maîtrise des manœuvres de cordes. En hautes eaux, elle devient assez engagée, et on ne trouvera aucun échappatoire possible.

MATÉRIEL

  • Cordes adaptées pour franchir C35
  • Combinaison néoprène

ÉQUIPEMENT

  • Fiable : nombreux arbres, broches inox scellées, Spits.

HORAIRES

  • Horaire moyen : 2h
  • H.O.D. : 13h

GÉOLOGIE

Calcaire

 

HISTOIRE

  • Équipement et première descente sportive D. GUYETAN et J.L. LACROIX en 1991

La descriptions reflète l’ambiance du lieu. Il serait dangereux de fournir une carte détaillée à suivre au mot près, car chaque décision se prend selon des critères qui dépassent largement le plus précis des topo. Si elle vous parait incomplète, c’est sans doute que votre niveau de pratique est insuffisant : vous devez vous former !

 

DESCRIPTION

Du gué, à l’altitude 530 mètres, 80 mètres de marche dans les galets nous séparent de la première difficulté : une belle cascade légèrement inclinée de 13 mètres se jetant dans un petit bassin. Quarante mètres plus loin, se succèdent deux verticales. On arrive alors à la très large Cascade de la Vouivre (on croise alors le sentier de randonnée emprunté à la montée), haute de seulement 4 mètres. Il reste une cinquantaine de mètres avant la partie finale. On remarquera un court passage sous terrain, emprunté par l’eau lors des crues. Cette partie plus « relevée » débute par une C5, se jetant dans un grand bassin, suivie immédiatement d’une C8. Les parois se sont resserrées, interdisant toute échappe. La suite, constituée de 3 crans successifs (C5, C8, C5) s’équipe d’un seul jet. On arrive alors sur un très vaste palier, occupé par un bassin. La dernière cascade, haute de 32 mètres, avec passage obligé dans une marmite suspendue peut être très arrosée en hautes eaux. La réception se fait dans un bassin peu profond.

 

RÉFÉRENCES

« Cascades, Gorges et Canyons du Haut-Jura » (éditions Édisud, auteurs : D.GUYETAN – J.L. LACROIX, 1992)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top